SOPHIA CLÉMENCEAU
QI GONG AU TRAVAIL

Sophia Clemenceau
Pratique le Qi Gong depuis 1985 et l’enseigne depuis 1994. Sa passion pour cet art et pour l’énergétique chinoise, l’ont amenée à suivre un parcours de formation approfondi (en France et en Chine). Elle est référant régional Midi-Pyrénées de la FEQGAE auprès de la Fédération Française Sports pour Tous. Depuis 2011, elle est formatrice de professeurs de Qi Gong au sein des formations des Temps du Corps sur Toulouse. Elle est aussi diplômée en Médecine Traditionnelle Chinoise (Qi Gong, Acupuncture), certifiée en massage Tui Na et thérapeute énergéticienne depuis 1994.

Le Qi Gong au travail : pourquoi faire ?

Le Qi Gong est un outil qui peut permettre de mieux gérer le stress lié aux exigences du rythme professionnel, à la position assise durant de longues heures …
A terme, le retour sur investissement pour l’entreprise peut être lié à une diminution de l’absentéisme dans la mesure ou chacun/e développe un mieux-être personnel. Il permet aussi de développer un autre sens de l’écoute de soi-même et de l’autre et donc d’améliorer la communication entre les individus.

En 1985, époque où j’ai commencé à pratiquer le Qi Gong, je vivais en région parisienne et comme nombre de parisiens, je menais une vie stressante et avec un rythme soutenu. Les bienfaits de ma pratique que j’ai pu ressentir très rapidement, m’ont rendu enthousiaste et convaincu des apports de cet art ancestral pour répondre à certains maux de notre monde moderne.
En 1995, je me suis consacrée exclusivement à mes professions d’enseignante de Gi Gong et de thérapeute, et ai eu l’occasion de côtoyer toute une clientèle issue de différents milieux professionnels, en particulier du tertiaire. Pour la plupart d’entre eux, ils passent des heures derrière un ordinateur et souffre de maux tels que mal de dos, de nuque, problèmes oculaires… Ajouter à cela souvent un stress qui crée des désordres émotionnels et qui se répercute sur le rythme biologique.

Beaucoup de formes de Qi Gong peuvent bien sur répondre à cela, mais ce qui me semble intéressant est de proposer des exercices utilisables sur le lieu même du travail, ce qui veut dire : des mouvements simples, facilement mémorisables et praticables dans un bureau. C’est ce que j’ai donc fait en créant un module complet qui se compose d’une technique simple de relaxation, d’une série d’auto-massages spécifiques s’adressant aux parties du corps les plus sollicitées, par exemple les yeux, la nuque, le dos… d’exercices simples à la fois dynamiques et relaxants qui favorisent la détente mais aussi la mobilisation du QI (énergie).

Je tiens à préciser que ce module reçu un accueil très favorable en entreprise, où je le propose entre autre, sous forme de module «anti-stress». Ainsi, je suis intervenue en entreprise dans le secteur tertiaire sur Toulouse auprès d’un public entre 30 et 55 ans : Ingénieurs, responsables d’équipes, personnel administratif. Un travail de collaboration avec le médecin du travail et la responsable de formation d’une grande entreprise toulousaine m’a permis d’en affiner les contenus, de même que le «questionnaire qualité» remplie par les pratiquant en fin de cession.

Voici un aperçu des témoignages d’ingénieur et d’informaticiens ayant expérimentés cette proposition :
Ces exercices sont simples, faciles à reproduire.
Dans mon activité professionnelle, le Qi Gong m’apporte une meilleure confiance en moi, une plus grande concentration. Le moyen de recharger mon énergie en cas de fatigue, de me calmer en cas de stress, de réagir aux évènements avec plus de modération et de sérénité.
La pratique du Qi Gong telle que proposée dans le cadre professionnel m’ apaise l’esprit et me rend plus centré sur moi-même.